Passer au contenu

Ressources chevron_right Matériel & Logiciel chevron_right Présentation

Les infrastructures vertes pour sauver l’immobilier et les villes du réchauffement climatique

  • Date de mise à jour : Mai 2019

Face à l’accélération du dérèglement climatique, ARP- Astrance, un groupe immobilier, a décidé de travailler sur son impact sur l’immobilier et son adaptation à ce dérèglement, qui paraît aujourd’hui inéluctable. Pour ce faire, le groupe a lancé un programme de travail intitulé« 4C2050 » qui réfléchit aux solutions à mettre en place dans le bâtiment d’ici 2050 pour se préparer à un réchauffement de +4°C en 2100.

Les Objectifs du programme 4C2050 sont les suivants :

  • Engager un travail d’identification des risques climatiques même sur des zones actuellement non touchées.
     
  • Caractériser ces risques de la manière la plus précise possible(appui des scientifiques, dispositif de cartographie...).
     
  • Appréhender les conséquences sur le volet sociétal (santé des utilisateurs, portée économique, etc.).
     
  • Élaborer des solutions adaptées pour les bâtiments qui permettent de les intégrer dans la réalité économique et opérationnelle.- Travailler sur la résilience sociale (nous devons avoir des dispositifs locaux pour gérer les pics de chaleur, etc).

Le document présente aussi des exemples d’infrastructures vertes réussies à travers le monde. Dans la plupart des projets, cela a conduit à remettre en question la place de la voiture dans les zones denses. D’après les auteurs, pour  se  donner  les  moyens  de  la  massification  des  infrastructures vertes,  il  faut réunir deux critères essentiels : trouver  un  business model innovant et viable dans le temps et valoriser l’impact en s’appuyant sur des nouveaux outils de mesure.  

Il est également important de noter que les infrastructures vertes apportent des bénéfices connexes tels que la réduction de la chaleur grâce aux arbres ou le rafraîchissement des espaces urbains grâce à la présence d’eau. Une approche multidisciplinaire est indispensable pour répondre au défis de l’adaptation et de la transition écologique. Le succès passera par les principes suivants par l’intégration   (combiner  et  coordonner  les infrastructures  vertes  et  grises), la connectivité  (créer  des  connections  structurelles  et fonctionnelles  dans  les  espaces), la concertation  (planifier  selon  des  approches collaboratives  et  participatives), la multifonctionnalité ( orchestrer  les  bénéfices  sociaux, environnementaux  et  économiques).
 

Discussion

Vous devez vous enregistrer pour laisser un commentaire. Connectez-vous