Passer au contenu

Ressources chevron_right Engagement & Participation chevron_right Rapport

Vers une ville plus égalitaire: cadrer les défis et les opportunités

Avec une population urbaine mondiale devant augmenter d'environ 60% d'ici 2050, il se trouve une opportunité de construire des villes où tout le monde peut vivre, se déplacer et s'épanouir.

De nombreux observateurs urbains associent la qualité de la gouvernance urbaine à la manière dont les politiques de décentralisation administrative et politique sont mises en œuvre. Mais, pour que la décentralisation administrative fonctionne, les gouvernements municipaux doivent être capables de coordonner des fonctions bureaucratiques complexes et posséder une forte capacité technique. La réalité est que de nombreuses villes ont des bureaucraties trop complexes et que les grandes villes sont souvent divisées en entités politiques concurrentes, couvrant plusieurs juridictions géographiques. En réponse à ces défis, la fourniture d'infrastructures et de services urbains de base devient souvent la responsabilité d'organismes spécialisés. Ces organismes contribuent à la fragmentation territoriale et fonctionnelle, ce qui à son tour accroît les difficultés de coordination entre les agences.

Un autre élément important est la capacité de planification et de gestion. Ils sont essentiels pour faire face à la pollution urbaine croissante, aux problèmes d'eau et d'assainissement, à la congestion et à l'inégalité croissante dans l'accès aux services urbains dans de nombreuses villes. La planification et la gestion urbaines nécessitent une réelle capacité technique au niveau local pour analyser, évaluer et mettre en œuvre des «interventions qui comblent le fossé entre le calcul privé et social» afin que les villes puissent réglementer et appliquer des politiques et des instruments de planification qui limitent ces problèmes.

Enfin, il existe une forte corrélation positive entre les budgets municipaux par habitant et la prestation de services, bien que les ressources financières ne soient pas le seul facteur. Si la décentralisation fiscale a le potentiel d'améliorer la responsabilisation, la transparence et la prestation de services, elle est loin d'être une panacée. Une plus grande autonomie budgétaire doit s'accompagner d'une capacité fiscale, sinon elle peut entraîner un manque de transparence et de responsabilité.

Ressource disponible uniquement en anglais

Discussion

Vous devez vous enregistrer pour laisser un commentaire. Connectez-vous